« Participer à la création d’un monde meilleur, canapé après canapé ». Voilà l’objectif audacieux fixé par la société CouchSurfing, lancée par Casey Fenton suite à un voyage en Islande en 2000. Il contactait alors les étudiants sur place pour leur demander un hébergement ou tout simplement de les rencontrer afin d’en apprendre plus sur leur région. Les réponses positives abondent et sa perception du voyage bascule vers une vision plus centrée sur l’humain. CouchSurfing est né !

L’objectif premier est de « rapprocher les personnes et les lieux dans le monde, créer des échanges de savoir, élever la conscience collective, diffuser la tolérance et faciliter la compréhension inter-culturelle » selon le site web de l’application. En d’autres termes, promouvoir des échanges d’hospitalité et promouvoir des expériences enrichissantes pour tous, aussi bien l’hôte que le visiteur.

CouchSurfing : comment ça marche ?

La plate-forme CouchSurfing repose principalement sur l’hébergement. Les membres proposent leur hospitalité (et leur canapé) aux voyageurs. Une règle d’or est à respecter : la gratuité du logement. Bien évidemment, un cadeau de remerciement est toujours le bienvenue. La durée d’hébergement est généralement de quelques jours, mais peut être plus importante. Par la suite le CouchSurfeur pourra laisser un avis, recommander (ou pas) son hôte, et ainsi informer les autres utilisateurs de la qualité de l’accueil. En effet, le choix de l’hôte est une étape cruciale, et c’est là qu’interviennent les commentaires des autres membres. Pour des raisons de sécurité évidentes, il est d’ailleurs vivement recommandé de bien s’informer sur chaque membre, lire leur profil intégral et privilégier ceux dont les retours sont nombreux et positifs.
Néanmoins l’hébergement n’est pas le seul service mis en avant par CouchSurfing. De simples rencontres locales sont proposées pour permettre aux visiteurs de mieux s’imprégner de la culture locale. Par exemple, si un utilisateur n’est pas en capacité d’héberger des voyageurs, il peut opter pour le statut “Autour d’un café”, indiquant qu’il peut toute de même se libérer quelques heures pour discuter et partager ses connaissances de la région.
Plus de 200 000 événements sont également organisés aux quatre coins du monde pour encourager ces échanges culturels et occuper au mieux les visiteurs. Parmi eux, on retrouve les fameux International Language Exchange, à savoir des soirées dont le but est de parler une langue étrangère avec des natifs afin de peaufiner ses compétences dans le domaine. Des soirées à thèmes divers et variés sont également aux programmes : dégustation de vins, lecture, cinéma, jeux-vidéos, tout le monde devrait y trouver son compte.

Un réseau social avant tout

De par sa dimension plus centrée sur le contact humain, CouchSurfing devient également un puits de renseignements. Chaque membre est amené à remplir son profil, dévoilant ses exploits de Couchsurfeur, ses connaissances linguistiques, ses valeurs, centres d’intérêts, et autres domaines de compétences. Il s’agit là d’un moyen efficace de se différencier des autres hôtes et de trouver des correspondances pertinentes : chacun pourra y trouver un compagnon de voyage, un guide, ou un conseiller de choix. Ainsi, si vous n’avez pas besoin d’hébergements mais simplement de recommandations, vous pourrez également vous tourner vers la communauté : grâce aux groupes de discussion ou à travers de simples messages personnels, il y aura toujours une ou plusieurs personnes capables d’éclaircir vos doutes.

Trucs et astuces

    • Remplissez votre profil : vous n’obtiendrez que peu de réponses si votre page n’est pas complétée. Prenez soin de la remplir honnêtement et maintenez là à jour.
    • Personnalisez vos requêtes : s’il y a bien une chose que les membres détestent, c’est de recevoir des messages groupés. Prenez le temps de lire leur profil et adaptez vos requêtes, ce sera plus gratifiant pour tout le monde.
    • Ce n’est pas qu’une location gratuite : beaucoup de nouveaux membres confondent CouchSurfing et un service de location de chambre d’hôtel. Ici, le partage de valeurs et le sentiment communautaire prévalent. Prenez du temps, discutez et sortez avec la personne qui vous accueille.
    • Soyez reconnaissants : il n’est pas question d’argent sur CouchSurfing, mais les personnes qui vous reçoivent vous rendent un service. Il est de bon ton de leur rendre la pareille. Les pratiques courantes sont de leur faire découvrir l’une de vos spécialités ou de leur apporter un petit cadeau symbolique dans la mesure du possible.
    • Recommandez votre hôte : si tout s’est bien passé durant votre voyage, n’oubliez pas de laisser un avis positif sur sa page. Ce sera bénéfique pour lui et le reste de la communauté !

Share your life

Avec plus de 5 millions d’utilisateurs dans 250 pays, CouchSurfing a révolutionné les pratiques des voyageurs. Le mouvement s’appuie sur le partage de valeurs, l’ouverture sur le monde et sur une nouvelle manière de voyager. A cela s’ajoutent l’entraide, la promiscuité et la confiance, l’idée que les individus peuvent changer votre expérience en partageant la leur. Couchsurfing fait parti de ces inventions qui permettent un voyage plus serein, plus animé et moins cher.
Pour plus d’informations rendez-vous sur la page officielle